19 décembre 2008
       
 

 

Les membres du conseil d'administration du District de Montréal vous souhaitent meilleurs vœux et beaucoup de joie durant la saison des Fêtes.

Prenez note que les bureaux du District de Montréal seront fermés du 23 décembre au 2 janvier inclusivement.

Joyeux Noël
et Bonne Année !
 


 
    Rappel de l'activité Cocktail conférence
 
 
   
Rappel de l'activité : Cocktail conférence
27 janvier 2009
Plan stratégique et plan d'action 2008-2010 de la Corporation des approvisionneurs du Québec : Ensemble, propulsons notre profession !
 
       
 
Rappel de l'activité :
Soirée des anciens

14 janvier 2009
Organisée par le comité GOL de HEC Montréal, cette soirée est commanditée par le district de Montréal.
   


Plan stratégique et plan d'action 2008-2010 de la Corporation des approvisionneurs du Québec : Ensemble, propulsons notre profession !

   
 

 

  Date :
Mardi, le 27 janvier 2009
  Lieu :  HEC Montréal


La profession amorce un virage majeur. L'année 2009 marquera le changement. Déjà nous constatons que la structure de la Corporation des approvisionneurs du Québec a changé, mais ce n'est que la pointe de l'iceberg.

Lors de cette conférence, le président du conseil d'administration de la Corporation des approvisionneurs du Québec, Monsieur Jean-Pierre Ménard, présentera le plan stratégique et le plan d'action 2008-2010 adoptés par le conseil d'administration le 6 septembre dernier.

Un plan qui permettra d'accroître la visibilité et la notoriété de la profession dans le monde des affaires, assurer la pleine reconnaissance des compétences des approvisionneurs au sein des entreprises, hausser la quantité de services offerts aux membres et accroître le nombre de membres au sein de la profession.

Le président présentera la mission, la vision, les sept axes stratégiques et les 95 actions ciblées, mesurables et réalistes qui seront réalisées d'ici 2010.

Bien que le plan stratégique ait été qualifié d'ambitieux lors de son lancement, les travaux ont débuté en force et déjà une dizaine des actions prévues au plan sont réalisées et une dizaine en cours de réalisation.

Neuf comités ont été créés, sur lesquels s'activent des membres de toutes les régions du Québec. Un coude à coude sans précédent s'effectue et une énergie d'une forte puissance anime et secoue la profession.

Des quatre coins du Québec s'élève une force : la force d'un réseau d'approvisionneurs bien déterminés à obtenir la reconnaissance professionnelle méritée. Une centaine de personnes se sont déjà relevées les manches, conjuguant leurs talents et leurs efforts, bien décidées de porter la profession à bout de bras et de l'élever, ensemble, à un niveau supérieur.
 

 
       
Comment augmenter la valeur ajoutée pour la fonction d'approvisionnement? 
Florin Corcoz, B.Ing. D.E.A. a.p.a.
 
       
       
Retour sur le sujet du mois de novembre 2008 : Les achats regroupés (group buying), une idée qui vous tente ? - Christine Ouellette (présidente), B.A.A., M.Sc.
 
     
       
Compte tenu de la crise financière et économique actuelle, comment seront les affaires et les activités pour votre entreprise ?
 
     
       
Profil de membre a.p.a.
Rachida Bouhid, MGP, DESS(Chaîne Logistique), a.p.a.
 
     
       
La crise financière et l'impact dans les stratégies de gestion d'entreprises
Florin Corcoz, B.Ing. D.E.A. a.p.a.
 
     
       

 Merci à notre commanditaire :

 

 


 
 

 
   

Les districts s'unissent, mettent en commun leurs ressources et mobilisent leurs membres. Le district de Montréal foisonne de talents et de compétences et doit marquer le pas. Nous joindrons les rangs de l'équipe de bâtisseurs et changerons l'avenir de la profession.

Ensemble, nous prendrons part à ce virage, afin que tout le Québec puisse connaître et apprécier la valeur stratégique des approvisionneurs oeuvrant dans tous les secteurs et au sein de toutes les organisations privées et publiques au Québec.

Notre Conférencier :


 
 
Photo:
M. Jean-Pierre Ménard

Notre conférencier est Monsieur Jean-Pierre Ménard, a.p.a., FCAQ, président de la Corporation des approvisionneurs du Québec. Impliqué depuis de nombreuses années dans la CAQ au niveau local, provincial et national, Monsieur Ménard a reçu en septembre dernier la désignation de Fellow de la Corporation des approvisionneurs du Québec (FCAQ) pour sa contribution exceptionnelle au développement de l'organisation et à l'avancement de la profession. Monsieur Ménard est également spécialiste d'approvisionnement pour AXA Canada.

 
Déroulement de l'activité :
17h30 Accueil des participants
18h00 Mot de bienvenue, cocktail réseautage
19h00 Conférence : Plan stratégique et plan d'action 2008-2010 de la Corporation des approvisionneurs du Québec : Ensemble, propulsons notre profession !
par M. Jean-Pierre Ménard
21h30 Remerciements et fin de la soirée

Lieu :
HEC Montréal
3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
(Métro Université de Montréal)
 
> http://www.hec.ca
> Itinéraire sur Google Maps
 
 
Comment vous y rendre :


 
 
Accès par voiture :

Autoroute Décarie et Chemin de la Côte-Sainte-Catherine direction Est.
Stationnement sur place au coût de 12$.


Accès par le transport en commun :
Métro Université de Montréal et une marche santé de quelques minutes.

Nous vous rappelons que pour chaque participant inscrit à une activité du district de Montréal cette année, un don de 3$ sera remis à l'organisme Le Regroupement des Magasins-Partage de l'île de Montréal.

Nous vous attendons en grand nombre!


Bernard Côté,
a.p.a., MBA
Président sortant et directeur des activités et financement


 
Pour vous inscrire, contactez le secrétariat CAQ-Montréal, ou inscrivez-vous en ligne :

>> S'inscrire

Téléphone:        514-351-3043
Télécopieur:      514-355-4159
Courriel:           info@caq-montreal.qc.ca  
 
 

 
   

Rappel de l'activité Soirée des anciens      
14 janvier 2009
 

Le district de Montréal commanditera la soirée des anciens organisée par le comité GOL. Vous êtes d'ailleurs sollicités par le comité GOL à participer à cette activité; voici l'invitation qui vous est lancée:

Vous êtes gradué de HEC Montréal?
Spécialisé en Gestion des Opérations et de la Production (GOP)?
Vous pratiquez dans le domaine?

Le comité GOL 08-09 des étudiants du BAA de HEC Montréal a besoin de vous!

Venez partager votre parcours et vos expériences de travail lors de la soirée avec nos anciens! De petits groupes favorisant l'échange entre les anciens et les étudiants actuels seront privilégiés.

Ambiance décontractée - Cocktail - Bouchées

Que vous ayez gradué récemment ou depuis longtemps, vous êtes les bienvenus! C'est une chance unique pour vous de rencontrer vos futurs collègues.


Moment
: Mercredi le 14 Janvier 2009 de 18h30 à 21h00
Endroit : HEC Montréal

Veuillez écrire à : andree-ann.perreault@hec.ca pour vous inscrire en tant qu'ancien de HEC, ou pour plus d'informations.

Merci de votre implication et de votre temps.
 
Christine Ouellette,
B.A.A., M.Sc.
Présidente du district de Montréal - CAQ
christine.ouellette.chum@ssss.gouv.qc.ca
 
 
 

 
       
   

Comment augmenter la valeur ajoutée pour la fonction d'approvisionnement?
 
Est-ce que la fonction d'approvisionnement apporte une valeur ajoutée dans votre entreprise? Selon vous, la gestion de la chaîne d'approvisionnement fait-elle partie intégrante au niveau des décisions stratégiques à grande échelle? Est-ce que vous pourriez influencer les décisions dans votre entreprise?

Utiliserez-vous dans vos études et vos décisions le concept du coût global de cycle de vie ou le coût total d'utilisation? Votre entreprise vous soutient-elle dans vos démarches d'optimisation?

Selon vous, quelle sera la place qu'occuperont les professionnels tactiques en approvisionnement? Pourquoi?

Les approvisionneurs stratégiques tels que les a.p.a, visent à adopter une approche plus globale de la notion de performance en approvisionnement.

Ils procèdent à l'intégration de leurs fournisseurs en amont, dès la phase de conception du produit, si possible. Dans ce cas, l'expertise de connaissances techniques des deux parties est mieux partagée, ce qui facilite les décisions pour les gestionnaires d'entreprises. Règle générale, la réalisation du partenariat à moyen ou à long terme est privilégié dans le cas où l'entreprise fabrique de nouveaux produits (conception) ou qu'il s'agit d'un produit « critique ».

Au niveau de l'optimisation de la politique d'approvisionnement et en accord avec la stratégie de leur entreprise, les approvisionneurs mettront en place des procédures différentes par portefeuille produit/fournisseur, procéderont à la diminution du nombre de fournisseurs sur les produits standards et établiront une procédure de qualification des fournisseurs.

L'objectif est de réaliser des partenariats d'entreprises gagnant - gagnant afin de maximiser la valeur ajoutée produite par nos fournisseurs.

Nous sommes intéressés à obtenir vos commentaires sur ce sujet. Veuillez les adresser par courriel à l'attention de : communication@caq-montreal.qc.ca.

Joignez-vous aux discussions!
 
 
Florin Corcoz, B.Ing. D.E.A. a.p.a.
Directeur des communications
florin.corcoz.chum@ssss.gouv.qc.ca
 
 
   



Merci d'avoir répondu au Sujet du mois de novembre 2008 :
Les achats regroupés (group buying), une idée qui vous tente ?

Dans notre publication du mois d'octobre, nous vous avons demandé ce que vous pensiez des achats regroupés. S'agit-il d'une pratique répandue? Quels sont les avantages que procurent les achats regroupés? Qu'en est-il des principaux risques?
 
Voici ce que vous avez répondu...


Bernard Côté, a.p.a., MBA
Directeur - Service de l'approvisionnement
BPR-Bechtel
Anciennement Chef achat pour le Réseau de transport de Longueuil (de 2000 à 2005)

Afin de faire face aux hausses de coûts imposées par le marché, l'Association du transport urbain du Québec (ATUQ), regroupement des sociétés de transport, a mis sur pied un groupe de travail provincial dont le mandat était de procéder à des regroupements d'achats. Le groupe de travail initial avait une portée plutôt régionale et traitait les besoins d'approvisionnement de la STM (Montréal), de la STL (Laval) et du RTL (Longueuil).
 


Christian Desmars
Chef Service Approvisionnement
Société de transport de Laval

Dans notre secteur, les achats regroupés sont des opérations planifiées de manière ponctuelle entre les neufs sociétés de transport au Québec, pour l'achat de pièces d'autobus et du carburant.

Les outils :
 
o Benchmark entre les sociétés;
o Rapport de consommation.
 


Dorice Bouchard, B.A.A.
Chef service approvisionnement
Centre Hospitalier de l'Université de Montréal

Notre regroupement pour les centres hospitaliers, Approvisionnements-Montréal, a dû relever des défis pour répondre aux demandes des établissements qui vivaient des transformations importantes (fusion, regroupement, normalisation, système d'informations…). De nos jours, il n'y a plus de petits établissements et tous doivent s'impliquer pour mandater des volumes aux achats de groupe et pour participer à des groupes de travail pour planifier des négociations plus stratégiques de produits (l'évaluation " ligne par ligne " n'a plus sa place et les ententes sont à plus long terme).
 


Sylvie Boudreau
Conseillère aux établissements
Approvisionnements-Montréal

Un regroupement bien structuré et spécialisé amène des effets bénéfiques non négligeables aux membres participants, soit :

o La négociation de groupe offre un pouvoir d'achat impossible à rivaliser seul;
o Les rabais volume générés favorisent l'équilibre budgétaire;
o Les membres obtiennent de meilleurs prix avec l'approvisionnement en commun;
....
 


Denys Bussières, a.p.a., MBA
Adjoint au directeur des Finances
École Polytechnique de Montréal

Bien qu'elles soient en concurrence au niveau des clientèles, il existe une grande collaboration
entre les universités, notamment au niveau des approvisionnements. Ainsi, on retrouve au
Canada cinq regroupements d'acheteurs du milieu universitaire.
 
 


Quoi conclure?

Merci à nos membres d'avoir exprimé leur opinion sur le sujet des regroupements d'achats.

Voici les principaux constats ressortant de ces textes :

  • Parmi les avantages mentionnés, on retrouve bien entendu un pouvoir d'achat accru, des économies importantes, la mise en place de contrats majeurs, mais aussi le partage d'expertise et d'expérience;
  • Pour connaître du succès, le regroupement d'achat doit être bien organisé et les rôles bien définis;
  • Le regroupement d'achat doit savoir évoluer, non seulement à l'image des dossiers traités, mais aussi en fonction des meilleures pratiques d'approvisionnement et de la réglementation en vigueur.

À la lumière des commentaires recueillis, il semble que les regroupements d'achats représentent des avantages beaucoup plus importants que les inconvénients et les risques qu'ils peuvent engendrer. Cette pratique est largement utilisée, dans le secteur public et parapublic du moins, et est tout aussi populaire aujourd'hui qu'il y a dix ou vingt ans.

Christine Ouellette, B.A.A., M.Sc.
Présidente du district de Montréal - CAQ
christine.ouellette.chum@ssss.gouv.qc.ca
 
 
 

 
       
   

Donnez-nous votre opinion
 

Compte tenu de la crise financière et économique actuelle, comment seront les affaires et les activités pour votre entreprise ?

Veuillez sélectionner votre réponse :

Meilleures que prévu
Exactement comme prévu
Moins bonnes que prévu
Désastreuses


  
 
       
   

 
Profil de membre a.p.a.

Rachida Bouhid, MGP, DESS(Chaîne Logistique), a.p.a.
Professeure - Collège de Bois-de-Boulogne, Montréal
 
L'a.p.a. - leadership et stratégie
 
Mes premières expériences de travail ont eu lieu dans une usine. Le monde manufacturier, la planification et le suivi de la production, m'ont rapidement fascinée par les défis que représente la gestion des flux. En effet, ce milieu de travail si propice à la logique mathématique et aux jeux arithmétiques, me permettait de mettre à défis mes connaissances en la matière.

Au fil des années, j'ai pris conscience du facteur humain. Toutefois, ce n'est qu'en m'impliquant dans des dossiers d'approvisionnement, que j'ai mesuré la criticité de cette dimension. J'ai appris à réconcilier les points de vue, à rediriger les négociations vers des concessions, le tout basé sur des faits et une analyse détaillée des dossiers. J'ai vite appris à être la « conseillère ». Mais malgré le fait que ce rôle ait été taillé pour moi, je me sentais inconfortable à l'exercer. Les outils dont je disposais étaient limités. C'est alors que j'ai décidé de joindre une association professionnelle afin de donner à mon travail tout l'élan nécessaire.

Avoir le titre a.p.a, c'est d'abord avoir une vue stratégique sur la chaîne d'approvisionnement. L'environnement de l'entreprise nous absorbe facilement et nous éloigne d'une réalité qui dépasse les frontières de la compagnie. Pourtant, la réussite d'un maillon dépend de celle de tous les autres. Ainsi, l'approvisionneur doit-il y être le « catalyseur » de la vue stratégique vis-à-vis ses partenaires en amont.

La notoriété que j'ai bâtie avec les années a été possible grâce à la multitude de ressources que l'association met à la disposition de ses membres et dont une utilisation efficiente ne peut être atteinte qu'en étant a.p.a. En effet, depuis l'obtention de mon titre, je suis perçue comme une personne de référence auprès de mes collègues et mes supérieurs. Il faut dire qu'au fur et à mesure que l'on traverse le processus de formation, on se familiarise avec les outils et on parvient à les utiliser avec aisance et assurance.

Devenir a.p.a. c'est aussi la capacité de compter sur une communauté, peu nombreuse, de gens de tous les horizons et dans toutes les sphères d'activités. Les a.p.a. sont des employés de rangs supérieurs dans l'entreprise et détiennent des postes de décision et d'influence. Lorsque nous avons la chance de faire partie de cette poignée de gens, nous avons la capacité de solliciter l'avis de connaisseurs aguerris, revendiquer avec eux la reconnaissance du métier, perfectionner les outils disponibles et travailler à l'élaboration de moyens nouveaux et innovateurs adaptés à nos réalités professionnelles. D'un autre côté, ce processus où on est amené à poser des diagnostics, à défendre nos points de vue avec rigueur et minutie et à prendre des décisions, nous forge à devenir des « leaders ».
  
 

 
       
   

 
 
La crise financière et l'impact dans les stratégies de gestion d'entreprises

Le réajustement mondial et les alliances stratégiques
 
Sous le signe de la crise, l'économie mondiale reste quand même dynamique, les éléments de preuve sont le nombre et la valeur des acquisitions et de fusions.

Dans le contexte dans lequel les analystes économiques estiment que de nombreuses petites entreprises dans plusieurs secteurs de l'économie (exemple : les petits détaillants ou ceux qui œuvrent dans la restauration) ne seront pas en mesure de s'adapter aux conditions actuelles étant avalés ou retirés du marché, l'augmentation du nombre de fusions d'entreprises dans le monde entier n'est pas une surprise. Des milliers des restaurants français ont déjà fait faillite.

Comme nous pouvons le constater dans le menu de notre site Internet sous la rubrique 'nouvelles économiques' qui est mise à jour quotidiennement, les entreprises du monde entier ont des difficultés financières. Aux États-Unis, en Europe et en Asie...

Ces difficultés financières ont conduit de nombreux gestionnaires à envisager la possibilité de renforcer la position de leur entreprise sur le marché en employant des stratégies de fusions avec d'autres sociétés dans le même domaine. Si on ajoute aussi l'augmentation de la concurrence - résultat de la mondialisation - on comprend pourquoi le nombre de fusions et d'acquisitions d'entreprises a augmenté.

Problèmes globaux - impacts locaux : réduction radicale des coûts

Certainement, chez nous, la crise financière internationale obligera nos entreprises québécoises à changer la façon de faire les affaires. On devrait avoir une analyse concluante, donnant plus de poids aux coûts d'approvisionnement (matières premières, transport, etc …) en corrélation directe avec le coût de la main-d'œuvre ou de la sous-traitance.

Compte tenu des difficultés financières, les entreprises devront réviser leurs prévisions de ventes. Par conséquent, sera touché par ceci tout ce qui implique le coût total d'une entreprise tel que : la structure des coûts engagés dans l'approvisionnement, les coûts variables concernant les matières premières et le transport ainsi que l'organigramme de l'entreprise et le personnel, ce qui va produire des disponibilités au niveau du personnel.

Par conséquent, les approvisionneurs devront envisager d'analyser la viabilité financière du fournisseur et ainsi élaborer des stratégies pour minimiser l'impact d'une éventuelle faillite du fournisseur.

En employant des stratégies visant à réduire le coût total, vu le ralentissement de l'économie, les gestionnaires d'entreprises vont faire aussi des pressions sur les salaires de leurs employés, les approvisionneurs entre autres !

Les analystes affirment que durant cette période juste l'adaptation au marché est insuffisante comme plan d'action. Ils encouragent les entreprises à adopter des stratégies à long terme.

Les grandes entreprises américaines pensent déjà à la restructuration! Si les ventes de voitures baissent, comme c'est le cas pour les géants américains GM et Chrysler, dont les ventes ont diminué de plus de 40%, sans doute, les concessionnaires automobiles au Québec seront touchés.

Cette situation peut se produire dans plusieurs domaines d'activités économiques. On pourrait mentionner le cas de DHL E.U. qui mettra à pied près de 9 500 employés, selon Yahoo Canada.

Y-a-t-il des opportunités financières d'acquisitions?

La crise financière peut apporter aussi de nouvelles opportunités, en particulier pour les leaders du marché. Vous avez probablement déjà entendu dans les médias qu'il est temps d'acheter des actions!

Les grandes entreprises auront une vie plus facile. Cependant, les petites et moyennes entreprises seront les plus touchées.

La principale explication est que les grandes entreprises ont des relations privilégiées avec les banques et peuvent obtenir de meilleures conditions pour des prêts financiers à taux avantageux. Elles bénéficient d'un rang plus élevé accordé par la plupart des banques, ont accès plus facilement au crédit et peuvent se permettre des fusions et des acquisitions de petites entreprises.

Pour les grandes entreprises, la crise financière ça veut dire moins de bénéfices et un redimensionnement de leur budget financier.

Mieux exploiter l'avantage concurrentiel

Les approvisionneurs doivent s'engager en profondeur en misant sur l'amélioration des procédés d'acquisitions et sur la réalisation des gains d'efficacité dans la chaîne d'approvisionnement. Ils doivent adopter des stratégies pour chercher des sources d'approvisionnement plus économiques et améliorer la gestion de la logistique.

Les approvisionneurs doivent optimiser l'avantage concurrentiel qu'ils offrent à leur chaîne d'approvisionnement, leurs relations avec la clientèle et les ressources de l'entreprise pour être en mesure d'équilibrer leurs priorités.

En conclusion, nous estimons que les entreprises qui proposeront de nouvelles orientations stratégiques pour résoudre ces problèmes complexes seront les grandes gagnantes.
  
Florin Corcoz, B.Ing. D.E.A. a.p.a.
Directeur des communications
florin.corcoz.chum@ssss.gouv.qc.ca
 
 

 
             
 
Nous contacter  / (514) 351-3043  -  www.caq-montreal.qc.ca